L’Histoire des Échecs

Accueil > L’Histoire des Échecs

Gamthimir et l’histoire des échecs

L’histoire de Gamthimir commence par celle des échecs, cette histoire est celle qui nous a donné envie de créer GGamthimiramthimir pour partager notre passion du jeu des échecs.

L’histoire commence donc il y a plus de 1500 ans en Asie ou en orient entre le troisième et le sixième siècle de notre ère. Si le lieu d’origine a toujours été sujet à discussion c’est par le nombre de jeu similaire apparu à plus endroits du monde à peu près à la même période.  Sur Gamthimir, nous avons retrouvé la trace de certains de ces jeux qui sont à la base du jeu d’échecs moderne.

Les différentes versions :

Il y a notamment la version indienne comme le Chaturanga :

 

Les règles sont les suivantes :
    •  le chaturanga se jouait sur un tablier de 8 × 8 cases, appelé aṣṭāpada
    • la position initiale est celle du jeu d’échecs car les fous sont remplacés par des éléphants et la dame par un vizir ;
    • les éléphants se déplacent en sautant de deux cases en diagonale ;
    • les vizirs se déplacent d’une case en diagonale ;
    • les rois ne peuvent pas roquer ;

      Gamthimir

    • les pions ne peuvent pas se déplacer de deux cases à leur premier coup ;
    • prendre toutes les pièces de l’adversaire ou être pat est considéré comme une victoire.

La version Perse, Le Chatrang ou Shatranj : 

Il est très proche du Chaturanga indien, on ne sait pas vraiment lequel est apparu le premier. 

Les règles sont les suivantes : 

Les règles sont assez similaire au jeux moderne se ce n’est le nom des pièce et certains de leur déplacement   

 

  • le roi ( ou “Châh”, c’est lui qui donne son nom au jeu) se déplace d’un pas dans toutes les directions ;
  • le conseiller ( ou “Farzin” aussi appeler “Vizir”) possède un mouvement limité à une seule case en diagonale ;
  • l’éléphant (“Fil”, ou « fou ») avec un déplacement correspondant à un saut de deux cases en diagonale ;
  • le cheval (“Faras”), identique au cavalier moderne ;
  • le char (“Roukh”), identique à la tour actuelle.
  • le soldat (Baidaq : piéton, fantassin), l’équivalent du pion, mais dépourvu du double pas initial. Le soldat promu en conseiller lorsqu’il arrive sur la rangée de son adversaire.

      la Version chinoise, le Xiangqi :

Les pièces, constituées de disques marqués d’un signe les identifiant, sont placées sur les intersections des lignes (comme au jeu de go ou au bagh chal). Les deux opposants sont d’un côté les rouges tandis que de l’autre les bleus ou les noirs (les verts en Corée). La rangée centrale de carrés est appelée la « rivière ». Chaque côté a un « palais » qui est de 3 lignes sur 3 (donc 9 positions) placé au centre de chaque côté en bordure du plateau.

Conventionnellement, le joueur rouge commence la partie.

 le déplacement des pièces étant très complexe je ne les détaillerais pas ici je vais simplement listé les pièces existantes :

  • Le général (Roi)
  • Les gardes/assistant 
  • Les éléphants/ministres 
  • Les chevaux (Cavaliers)
  • Les canons 
  • Les chariots (tours)
  • Les Soldats/élites (pions)

Le jeu d’échecs moderne

C’est a la seconde moitié du XIXe siècles qui émergent les échecs modernes.c’est à cette époque que les premières compétitions internationales ont lieu.

Durant la guerre froide, Bobby Fischer, le premier Occidental à défier les Soviétiques au plus haut niveau, puis Viktor Kortchnoï, dissident Soviétique qui parvint deux fois en finale du championnat du monde, donnent à cette compétition une véritable dimension politique. Plus tard, les tensions entre conservateurs russes et partisans de la perestroïka se sont cristallisées autour de l’affrontement entre Anatoli Karpov et Garry Kasparov.

Gamthimir

À la fin du xxe siècle, la confusion concernant le titre de champion du monde amène l’attention médiatique à se concentrer sur l’opposition entre l’humain et la machine, comme en témoigne le retentissement médiatique des matchs entre Kasparov et Deep Blue. Les femmes font également leur apparition au plus haut niveau dans un domaine longtemps réservé aux hommes.

On en arrive à notre époque , avec l’arrivée de la série “Le jeu de la dame”, les échecs ont connu une grande démocratisation et le nombre de ses adeptes a grandement augmenté. c’est à ce moment que Gamthimir a été crée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *